Zoom sur

Vers une nouvelle République ? Le choix des Français

La Libération de la France en mai 1945 entraîne la consultation des citoyens français sur l’organisation des futures institutions.

Date de publication de la page et auteur de publication

Créé le: - Mis à jour le :

Le 2 juin 1944, à Alger, le Comité français de la Libération nationale devient le Gouvernement provisoire de la République française. À la Libération, il s’installe à Paris et gouverne la France dans l’attente d’une nouvelle Constitution.

Le 21 octobre 1945, les Français sont appelés à se prononcer sur la question des institutions par référendum. Ils doivent répondre à deux questions : « Voulez-vous que l’Assemblée élue ce jour soit une assemblée constituante ? » et « Approuvez-vous l’organisation des pouvoirs publics indiquée dans le projet qui vous est soumis ? ». Le oui l’emporte pour les deux questions ce qui constitue un rejet massif du régime politique de la IIIe République. Une nouvelle Assemblée est élue. Elle désigne Charles de Gaulle comme nouveau chef du gouvernement.

Les réflexions de l’Assemblée débouchent sur un projet de nouvelle constitution. Mais il est rejeté par les citoyens français lors du référendum du 5 mai 1946 avec 53% des suffrages exprimés en faveur du "non".

Une nouvelle Assemblée constituante est élue le 2 juin 1946 et propose un nouveau projet de Constitution adopté par référendum le 13 octobre 1946. La Constitution de la IVe République est définitivement promulguée le 27 octobre 1946 et entre en vigueur le 24 décembre.

Documents en référence

  • Référendums des 21 octobre 1945, 5 mai 1946 et 13 octobre 1946. Cote : 1795W93
  • Affiche : référendum du 21 octobre 1945 Cote : 17Fi391
  • Élections générales et référendum du 21 octobre 1945 : instructions, correspondance. Cote : M1497
  • Presse locale

Voir aussi

Voir aussi

Sur Internet