Conférence, Les Rendez-vous du Mardi, Trésors d'Archives

Les archives des papeteries en Seine-et-Marne

Papeterie de Saint-Denis à Moulin-du-Pont (Seine-et-Marne)
Papeterie de Saint-Denis à Moulin-du-Pont (Seine-et-Marne) © AD77, 2FI17902
Découvrez l'histoire de l'industrie papetière.

Archives départementales de Seine-et-Marne

Modalités : 18h30 - durée 1 heure - tout public - réservation conseillée

Tarification : Gratuit

Avec Joseph Schmauch, conservateur en chef du patrimoine, directeur des Archives départementales de Seine-et-Marne.

L’industrie papetière se développe en Seine-et-Marne à partir de la deuxième moitié du XVIIIe siècle. L’usine de Courtalin, fondée en 1767, est la première manufacture à fabriquer du papier vélin. Les papeteries du Marais et de Sainte-Marie, fondées en 1828 par Félix Delagarde, entre La Ferté-Gaucher et Coulommiers, sur le Grand Morin, figurent au premier rang des papeteries mécaniques, spécialisées dans la production de papier fiduciaire.
Les Archives départementales de Seine-et-Marne conservent plusieurs fonds d ’archives
représentatifs de cette activité
 industrielle. Ces archives offrent aux chercheurs la possibilité d’élaborer un récit historique sur la vie de ces entreprises, mais se révèlent également pertinentes pour comprendre l’interaction de l’usine avec son environnement.

La fermeture récente de l’usine Arjo Wiggins à Jouy-sur-Morin et la mise en vente du matériel de production se sont traduites par un regain d’intérêt pour une aventure et un patrimoine industriels profondément ancrés dans la mémoire des Seine-et-Marnais.

Cette conférence se déroulera également le 19 mars à 15h au musée de Provins et du Provinois.  

Inscription en ligne

Conditions d'accès

L'accès à l'auditorium se fera dans le respect des gestes barrières : port du masque obligatoire et désinfection des mains demandée à l'entrée pour tous. Par ailleurs, les personnes de plus de 12 ans doivent présenter une des preuves de non contamination au COVID ci-dessous :

  • Une attestation de vaccination complète,
  • Un test négatif RT-PCR ou antigénique ou autotest sous supervision d’un professionnel de santé de moins de 72 heures,
  • Un certificat de rétablissement délivré sur présentation résultat d’un test RT-PCR positif d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois attestant du rétablissement du COVID. Ce certificat n'est valable que pour une durée de six mois à compter de la date de réalisation de l'examen ou du test.
  • Un certificat de contre-indication à la vaccination à la COVID 19.