imprimer (nouvelle fenêtre)

Montereau-Fault-Yonne

Vestiges de l'ancien château bâti au XIe siècle. Carte postale de Montereau-Fault-Yonne, 1910. (AD77, 2FI19059)

Vestiges de l'ancien château bâti au XIe siècle. Carte postale de Montereau-Fault-Yonne, 1910. (AD77, 2FI19059)

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Située au confluent de l’Yonne et de la Seine, ainsi qu’aux portes de la Brie, de la Champagne, du Gâtinais et de la Bourgogne, Montereau-Fault-Yonne est une ville qui se développe au Moyen Âge. Les habitants vivent alors principalement du commerce. De nombreux édifices sont bâtis à cette époque prospère : le château fort (aujourd’hui disparu), les remparts, ou encore la Collégiale Notre-Dame-et-Saint-Loup.

La faïencerie de Montereau (1719-1955) est la plus ancienne du département.  Photographie du Service Flora (XIXe siècle), collection du musée de la Faïence à Montereau, 2010 © Yvan Bourhis.  (AD77, 4[3279)

La faïencerie de Montereau (1719-1955) est la plus ancienne du département. Photographie du Service Flora (XIXe siècle), collection du musée de la Faïence à Montereau, 2010 © Yvan Bourhis. (AD77, 4[3279)

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Montereau-Fault-Yonne est le lieu de multiples affrontements durant la Guerre de cent ans (Jean Ier de Bourgogne y est assassiné en 1419), les guerres de Religion et la Fronde. La ville parvient pourtant à subsister. En 1814, Napoléon y remporte également une célèbre victoire contre l’armée de Bohême (alliant la Prusse, l’Allemagne et l’Autriche).

La Collégiale Notre-Dame-et-Saint-Loup édifiée entre le XIIe siècle et le XVIe siècle. Carte postale de Montereau-Fault-Yonne, XXe siècle. (AD77, 2FI5693)

La Collégiale Notre-Dame-et-Saint-Loup édifiée entre le XIIe siècle et le XVIe siècle. Carte postale de Montereau-Fault-Yonne, XXe siècle. (AD77, 2FI5693)

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Dès le XVIIIe siècle, la ville commence à s’industrialiser et plusieurs entreprises font sa renommée. C’est le cas de la manufacture de faïence (1719-1955), la plus ancienne du département. Citée par Gustave Flaubert dans L’Éducation sentimentale, elle emploie environ 900 ouvriers sous Napoléon III. Aux XIXe et XXe siècles, Montereau-Fault-Yonne connait sa véritable révolution industrielle avec l’arrivée de la ligne de chemin de fer et l’implantation de la société Nodet Gougis (fabrique de matériel agricole). En 1940, des bombardements détruisent le centre-ville et les ponts de la commune. Après la guerre, il s’en suit de longues années de reconstruction qui entraine la création du plateau de Surville, une des premières Z.U.P. (Zones à urbaniser en priorité) de Seine-et-Marne. Depuis 2002, la municipalité a engagé un plan de rénovation urbaine du plateau de Surville.

Voir aussi

Sur ce site

Dates-clés Spécificités seine-et-marnaises
Inventaires en ligne

Sur Internet