imprimer (nouvelle fenêtre)

Marcelin Berthelot (1827-1907)

Gravure de l’usine Menier à Noisiel, 1875. (AD 77, 5FI945)

Gravure de l’usine Menier à Noisiel, 1875. (AD 77, 5FI945)

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le personnage

Marcelin Berthelot est un intellectuel français aux multiples casquettes. À la fois chimiste, auteur d’une vingtaine d’ouvrages, professeur au Collège de France, sénateur et ministre, il consacre tout de même la majeure partie de son temps à la science, et surtout à la chimie organique. C’est d’ailleurs dans ce domaine qu’il occupe une chaire à l’École de Pharmacie à partir de 1859, et un poste de professeur au Collège de France dès 1865.

Dans les années 1880, il est successivement élu au Sénat, puis nommé ministre de l’Instruction publique et enfin ministre des Affaires étrangères. Également membre de l’Académie de Médecine, de l’Académie des Sciences et de l’Académie Française, Marcelin Berthelot a été fait grand-croix de la Légion d’honneur et inhumé au Panthéon lors d’obsèques nationales.

Son histoire avec la Seine-et-Marne

En 1860, Marcelin Berthelot est engagé par Émile-Justin Menier, héritier de la chocolaterie Menier mais aussi d’une usine de produits chimiques et pharmaceutiques, en tant que chimiste-consultant. Une fois par semaine, il supervise l’installation de laboratoires tout en travaillant sur les alcaloïdes et la chimie des colorants. Berthelot effectue principalement des recherches sur le bleu de quinoléine et parvient à réaliser la première synthèse de l’alcool le 1er janvier 1862. Cette collaboration entre un industriel et un scientifique prend fin en 1863. Quelques années plus tard, en 1872, le secteur pharmaceutique et chimique des établissements Menier est abandonné.

Bibliographie

Les cotes indiquées permettent la consultation des ouvrages en salle de lecture des Archives départementales.

  • ALPHANDÉRY (Marie-Fernande), « Berthelot (Marcelin) », dans Dictionnaire des inventeurs français, Paris : Seghers, 1962.
    Cote : 16[2561
  • CARTIER (Claudine) et HERVIER (Dominique), sous dir. de, Noisiel, La Chocolaterie Menier Seine-et-Marne, Nantes : Inventaire général et Association pour le Patrimoine d’Ile-de-France, 1994.
    Cote : 4AZ340
  • RAMBAUD (Isabelle), sous dir. de, La Seine-et-Marne industrielle, Lyon : Éditions Lieux Dits, 2010, p. 267-271.
    Cote : 4[3279

Écouter

Conférences en ligne

En savoir plus

Sur ce site

Voir aussi

Sur Internet