imprimer (nouvelle fenêtre)

Pierre Dumarchey, dit « Mac Orlan » (1882-1970)

Autographe de Pierre Mac Orlan à Gaston Oriel illustré d'un croquis de l'auteur rehaussé d'une aquarelle AD77 818 F 1

Autographe de Pierre Mac Orlan à Gaston Oriel illustré d’un croquis de l’auteur rehaussé d’une aquarelle (AD77, 818 F 1)

Le personnage

À la fois reporter, romancier et essayiste, Pierre Dumarchey, dit Mac Orlan, est une figure incontournable du milieu littéraire et artistique du XXe siècle. Ami de Picasso, Max Jacob ou Francis Carco, il vagabonde en leur compagnie à Montmartre et connaît des temps difficiles jusqu’en 1918, année du succès du Chant de l’équipage .
Par la suite, plusieurs de ses romans inspirent le monde du cinéma, notamment Le Quai des brumes , adapté par Marcel Carné en 1938.

Son histoire avec la Seine-et-Marne

Mac Orlan se retire à Saint-Cyr-sur-Morin avec sa femme en 1924, et ne quittera plus sa maison d’Archet, entre le Morin et les bois. La Brie et le calme de sa campagne sont très présents dans son œuvre. Ce cadre qu’il considère comme privilégié accueille nombre de personnalités : Brel, Brassens, Jean-Pierre Chabrol, Armand Lannoux…
Le musée des pays de Seine-et-Marne conserve aujourd’hui la plus grande collection publique d’objets sur l’auteur, avec une salle qui lui est dédiée.

Bibliographie

  • Baritaud (B.), Pierre Mac Orlan. Sa vie, son œuvre , Genève : Droz, 1992.
  • Ribier (M.), Un petit village si bien caché , Saint-Cyr-sur-Morin, 1983.
  • Véry (P.), « Mac Orlan à Saint-Cyr-sur-Morin », dans Europe , n° 636, avril 1982.

Écouter

Conférences en ligne