imprimer (nouvelle fenêtre)

Nicolas Fouquet (1615-1680)

estampe de Bourdon représentant Nicolas Fouquet AD77 6 Fi 630

Portrait de Nicolas Fouquet, d'après le tableau de Bourdon

(AD77, 6 Fi 630)

Le personnage

Choisi en 1653 par le cardinal Mazarin pour être surintendant des finances, Nicolas Fouquet, auparavant procureur général au Parlement de Paris, devient l'un des hommes les plus puissants du royaume de France, après le roi lui-même et le cardinal. L’influence grandissante de Colbert interrompt brutalement son ascension par la dénonciation de malversations. La beauté du domaine de Vaux-le-Vicomte provoque par ailleurs la jalousie du jeune roi. Nicolas Fouquet est arrêté en 1661 et condamné à l’emprisonnement à vie dans la forteresse de Pignerol (province de Turin en Italie), où il meurt en 1680.

Son histoire avec la Seine-et-Marne

Nicolas Fouquet fait l’acquisition de nombreuses propriétés de Vaux et de la Vicomté de Melun. Grâce aux artistes de renom qu’il embauche, Charles Lebrun, Louis Le Vau et André Le Nôtre, il bâtit entre 1657 et 1661 un domaine fastueux, surnommé désormais le « premier Versailles du Grand Siècle ».

Bibliographie

  • Petitfils (J.-C.), Fouquet , Paris : Perrin, 1998.
  • Dessert (D.), Fouquet , Paris : Fayard, 1987, 400 p.
  • France (A.), Cordey (J.), Le Château de Vaux-le-Vicomte , Paris : Calmann-Lévy, 1933, 212 p.
  • Lebert (F.), « À propos de Vaux-le-Vicomte. Fouquet dans la gloire d’une fête. L’amitié dans la disgrâce », dans Bulletin de la société littéraire et historique de la Brie , 14e vol., 1935.
  • Châtelain (U.-V.), Le Surintendant Nicolas Fouquet, protecteur des lettres, des arts et des sciences , Paris : Perrin, 1905, 598 p.
  • Grésy (E.), « La Fête de Vaux donnée à Louis XIV par le surintendant Fouquet », dans Almanach de Seine-et-Marne , 1864.

Voir aussi

Sur ce site

Rendez-vous du Mardi

Figures locales

Lieux emblématiques