imprimer (nouvelle fenêtre)

Léon Trotski (1879-1940)

Photographie de Léon Tortski et de sa femme AD77 150 J 171

Photographie de Léon Trotski et sa femme.

(AD77, 150 J 171)

Le personnage

De son vrai nom Lev Davidovitch Bronstein, Léon Trotski est un homme politique russe et militant révolutionnaire. Considéré comme bolchevik, il est plusieurs fois déporté en Sibérie ou exilé de Russie.
Lors de la révolution russe de 1905 il est nommé président du soviet de Petrograd. Principal artisan avec Lénine de la révolution d’Octobre 1917, il est le fondateur de l’Armée rouge et l’un des principaux vainqueurs de la guerre civile de 1918 à 1921. Après la mort de Lénine en 1924, l’autorité de Trotski s’oppose à celle de Staline. Celui-ci prend la tête du Parti ouvrier social-démocrate et force Trotski à s’exiler de nouveau. Il décède au Mexique en 1940.

Son histoire avec la Seine-et-Marne

Exilé d’U.R.S.S. en 1927, Léon Trotski séjourne en France comme réfugié politique et obtient l’autorisation de résider en Seine-et-Marne à partir de 1933, sous le nom de Klement. Il est arrêté par la police communale pour une banale infraction et sa « couverture » est mise à mal, la presse s’emparant de l’histoire. Craignant pour sa vie, Trotski quitte clandestinement Barbizon pour se réfugier à Lagny. Le gouvernement tolère sa présence en France en attendant qu’il trouve un pays d’accueil, sans pour autant le laisser se rapprocher de Paris. Il est expulsé de France en 1935.