imprimer (nouvelle fenêtre)

Étienne Chevalier (vers 1420-1474)

carte postale de l'église Notre-Dame de Melun bâtie de 1020 à 1031 par Robert le Pieux, terminée par François Ier AD77 2 FI 4943

Notre-Dame de Melun. Carte postale (AD77, 2 Fi 4943)

Le personnage

Secrétaire et maître de la chambre aux deniers du connétable de Richemont en 1434, Grand Trésorier de France en 1452, Étienne Chevalier connaît une ascension fulgurante au sein de la cour de Charles VII. Il reconstitue le trésor royal après la Guerre de Cent ans. Exécuteur testamentaire d’Agnès Sorel en 1450, il est chargé des mêmes fonctions à la mort du roi Charles VII en juillet 1461.

Son histoire avec la Seine-et-Marne

Né à Melun, Étienne Chevalier en est un mécène, notamment par l’enrichissement de la collégiale Notre-Dame par de nombreux dons, parmi lesquels une vierge en argent doré, divers joyaux et le célèbre diptyque de Melun le représentant avec Agnès Sorel, sa maîtresse et favorite du roi Charles VII.
Étienne Chevalier et sa femme, Catherine Budé, ont été inhumés dans le cœur de la collégiale, leur tombeau ayant disparu aujourd’hui.

Bibliographie

  • Schaeffer (C.), « L’art et l’histoire. Étienne Chevalier commande au peintre Jean Fouquet le diptyque de Melun », dans Art et architecture à Melun au Moyen Âge, actes du colloque d’histoire de l’art et d’archéologie (Melun, 28-29 nov. 1998), Paris, 2000, p. 293-300.
  • Leroy (G.), « Le ministre Étienne Chevalier, Melunais », dans Almanach de Seine-et-Marne, 1905, p. 162-165.
  • Leroy (G.), Histoire de Melun…, Melun : Drosne, 1887, p. 235.
  • Grésy (E.), Recherches sur les sépultures récemment découvertes en l’église Notre-Dame de Melun, suivies d’une dissertation sur les prétendus amours (sic) d’Agnès Sorel et Étienne Chevalier, Melunois, Melun : Michelin, 1845, 18 p.
  • Schaeffer (C.), Le Diptyque de Melun de Jean Fouquet conservé à Anvers et à Berlin, Anvers : Koninklijk Museum voor Scone Kunsten, 99 p.

Voir aussi

Sur ce site

Lieux emblématiques