imprimer (nouvelle fenêtre)

Edouard André (1833-1894)

Édouard André (1833-1894)

Le personnage

Carte postale représentant le château de Rentilly

Façade nord du Château de Rentilly, après les agrandissements

réalisés par Édouard André.

Carte postale de Bussy-Saint-Martin, début du XXe siècle.

(AD77, 2FI642)


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Édouard André est un militaire, homme politique et collectionneur français. Héritier d’une famille de banquiers protestants, il est élevé au sein d’un milieu bonapartiste qui le destine à la carrière militaire. En 1851, il entre à l' École spéciale militaire de Saint-Cyr. Il y devient officier d’un régiment d'élite au service personnel de Napoléon III. Il entame alors une carrière militaire qu’il stoppe afin de se lancer en politique : il reprend le siège de député de son père, Ernest André (1803-1864), dans le Gard. Passionné d’art, il entreprend de constituer sa propre collection. En 1868, il commande à l’architecte Henri Parent (1819-1895) un hôtel particulier situé à Paris, sur le Boulevard Haussmann, afin d’accueillir sa collection. En 1872, Édouard André rencontre la peintre Nélie Jacquemart (1841-1912) à l’occasion de la commande d’un portrait. Il l’épouse en 1881. Ensemble, ils collectionnent des objets et œuvres d’art qu’ils vont chercher à travers le monde, notamment en Italie et au Proche-Orient. En 1913, leur hôtel particulier parisien devient le Musée Jacquemart-André.

Son lien avec la Seine-et-Marne

En 1846, Ernest André (1803-1864) achète le domaine de Rentilly à Bussy-Saint-Martin. À sa mort, Édouard André en hérite et y réalise d’importants travaux : il fait agrandir le château en y ajoutant des ailes et lui confère un style Louis XIII. Il fait également aménager une perspective à la française dans le parc. En parallèle, il s’investit dans la vie politique du département. De 1860 à 1878, il est maire de Lognes puis maire de Croissy-Beaubourg de 1878 à 1892. Il se présente également aux élections législatives de 1877 afin de devenir député de Seine-et-Marne, mais il est battu par Émile-Justin Menier (1826-1881).

Bibliographie sélective

  • MONNIER (Virginie), Édouard André : un homme, une famille, une collection, Les Éditions de l’Amateur, Paris, 2006. (AD77, 8[7347)
  • THÉVENOT (Karine), Parc culturel de Rentilly : historique du domaine, Éditions Marne et Gondoire, S.L., 2008. (AD77, 8AZ793)

Voir aussi

Sur ce site

Voir aussi

Sur Internet