imprimer (nouvelle fenêtre)

Coulommiers et le parc des Capucins

Vue du château et du parc des Capucins au temps de Catherine de Gonzague. Gravure d’Israël Silvestre, XVIIe siècle.  (AD77, 5FI219).

Vue du château et du parc des Capucins au temps de Catherine de Gonzague. Gravure d’Israël Silvestre, XVIIe siècle. (AD77, 5FI219).

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Située à environ 55 kilomètres de Paris, Coulommiers est une commune qui possède un parc au passé prestigieux : le parc des Capucins. Son histoire commence en 1588, lorsque Catherine de Gonzague (1568-1629), fille d’Henriette de Clèves (1542-1601), épouse Henri Ier d'Orléans (1568-1595), duc de Longueville, et lui apporte le fief de Coulommiers en dot. Le couple s’installe dans le château médiéval du fief, mais décide rapidement d’en construite un plus moderne. Ils font appel à Salomon de Brosse (1571-1626), architecte du Palais du Luxembourg. Quelques décennies plus tard, le parc est aménagé par Claude Mollet (1557-1647), premier jardinier du roi. Le parc et son château entrent dans la postérité en 1678 grâce au roman La princesse de Clèves écrit par Madame de La Fayette (1634-1693). En 1915, le château, alors en ruine, et son parc, sont légués à la ville par Abel Leblanc (1838-1915).

Le parc des Capucins et les pavillons de garde de l’ancien château.  Carte postale de Coulommiers, XXe siècle.  (AD77, 2FI11448).

Le parc des Capucins et les pavillons de garde de l’ancien château. Carte postale de Coulommiers, XXe siècle. (AD77, 2FI11448).

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

En 1917, le parc des Capucins ouvre ses portes au public. Il fait 4 hectares et comprend l’ancien couvent des Capucins, actuel musée municipal des Capucins, et les vestiges du château, c’est-à-dire les pavillons de garde et quelques éléments d’architectures. En 1945, le parc est réaménagé pour y créer un jardin à l’anglaise et un autre à la française. L’eau y occupe une place importante, comme à l’époque de La princesse de Clèves. En 2003, il est pré-inventorié à l’Inventaire des monuments historiques. Aujourd’hui, le parc des Capucins est un jardin public populaire, apprécié par les touristes et les habitants de Coulommiers.