imprimer (nouvelle fenêtre)

Chenoise, son abbaye et son château

Aujourd’hui, il ne reste de l’Abbaye de Jouy que le chevet plat de son église abbatiale. Carte postale de Chenoise, XXe siècle.  (AD77, 2FI1235).

Aujourd’hui, il ne reste de l’Abbaye de Jouy que le chevet plat de son église abbatiale. Carte postale de Chenoise, XXe siècle. (AD77, 2FI1235).

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Située à une dizaine de kilomètres au nord-ouest de Provins, Chenoise est une petite commune au riche patrimoine médiéval. Au Moyen Âge, elle se trouve dans le territoire des comtes de Champagne et bénéficie ainsi de leur protection. C’est dans ce contexte qu’au XIIe siècle, deux édifices emblématiques de la ville sont construits : l’Abbaye de Jouy, vingt-troisième fille de l’Ordre de Cîteaux, et le château des comtes de Champagne.

La construction de l’Abbaye de Jouy est amorcée en 1124 par Thibaut II de Champagne (1090-1152) grâce aux dons de deux seigneurs locaux, Pierre du Châtel et Milon de Naud. Située au cœur de la forêt, elle est consacrée à Saint-Jean-Baptiste en 1214 et achevée dix ans plus tard, en 1224. Ce monastère est restauré en 1685, puis vendu comme bien national à la Révolution. Il est ensuite transformé en exploitation agricole. En 1942, il est classé à l’Inventaire des monuments historiques. Aujourd’hui, il n’en reste que le chevet plat de l’église abbatiale.

Vue aérienne de l’ancien château de Chenoise, aujourd’hui transformé en ferme.  Carte postale de Chenoise, XXe siècle.  (AD77, 2FI1246)

Vue aérienne de l’ancien château de Chenoise, aujourd’hui transformé en ferme. Carte postale de Chenoise, XXe siècle. (AD77, 2FI1246)

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le château de Chenoise est bâti à la même époque que l’Abbaye de Jouy, au XIIe siècle. Dans un premier temps, il est la demeure des comtes de Champagne et de Brie. Aux XVIe et XVIIe siècles, il est profondément modifié par la famille de Castille (marquis de Chenoise) qui fait notamment aménager des douves. En 1931, alors qu’il est devenu une ferme, le château est inscrit à l’Inventaire des monuments historiques. Aujourd’hui, seuls les communs, l’entrée et la ferme sont encore présents.

Voir aussi

Sur ce site

Sur Internet