imprimer (nouvelle fenêtre)

Charles Péguy (1873-1914)

Le personnage

Charles Péguy est né le 7 janvier 1873 à Orléans dans une famille modeste. Normalien, il devient membre du Parti socialiste dès 1895. À Orléans, il fonde un groupe d’étudiants socialistes et se consacre durant une année à sa première grande œuvre, Une vie de Jeanne d’Arc. Il arrête ensuite ses études et se consacre aux activités de libraire, écrivain, poète et essayiste. Il prend parti dans l’affaire Dreyfus, signe toutes les protestations publiées dans L'Aurore pour demander la révision du procès, et s’illustre dans les combats entre dreyfusards et antidreyfusards. Il rencontre ensuite Charlotte Baudouin qu’il épouse en 1897. Quatre enfants naissent de cette union entre 1901 et 1915. En janvier 1900, il lance Les Cahiers de la Quinzaine, revue bimensuelle qu’il fera paraître jusqu’à sa mort en 1914.


Son histoire avec la Seine-et-Marne

Le 2 août 1914, Charles Péguy est mobilisé en tant qu’officier volontaire dans le 276e Régiment d’Infanterie. La bataille qui se déroule le 5 septembre 1914 sur les communes de Monthyon, Chauconin-Neufmontiers et Villeroy marque le début de la première bataille de la Marne. Ce même jour, la 55e division, venue en renfort de la brigade marocaine, affronte les Allemands. Charles Péguy est tué au cœur de la bataille à Villeroy.

Il est enterré, avec ses hommes, dans une sépulture collective qui abrite les corps de 133 soldats. Celle-ci prend rapidement le nom de Grande Tombe, en comparaison avec les nombreuses tombes de fortune qui jonchent le champ de bataille. Depuis 100 ans, des célébrations et hommages s’y déroulent ainsi que sur les autres lieux de mémoire du territoire, à Chambry dans les nécropoles nationales françaises et allemandes, à Barcy, à Meaux, à La Ferté-sous-Jouarre.

Portrait de Charles Péguy (1873-1914)

Portrait de Charles Péguy (1873-1914)

Portrait de Charles Péguy (AD77, 16°88)

Documents en référence

  • Dossier sur la mort de l'écrivain Charles Péguy : annonce de sa mort à sa famille, recherche de sa tombe, extrait d'acte de décès, correspondance, etc.
    Cote : J36/1 à J36/2
  • Victor Boudon, Avec Charles Péguy : de la Lorraine à la Marne (août-septembre 1914), Hachette, Paris, 1916, 195 pages.
    Cote : 16[88
  • Jean-Claude Demory, Les épis mûrs : récit sur la mort de Charles Péguy (août-septembre 1914), Editions Fiacre, Montceaux-lès-Meaux, 2012, 158 pages.
    Cote : 8[8060
  • Michel Laval, Tué à l'ennemi : la dernière guerre de Charles Péguy, Paris : Calmann-Levy, 2013.
    Cote : 8[8127
  • Emmanuel Marbeau, Souvenirs de Meaux :a avant, pendant et après la bataille de la Marne, 1916, 56 pages.
    Cote : AZ9680
  • Pierre Miquel, La bataille de la Marne, Editions Perrin, Paris, 2009, 397 pages.
    Cote : 16°2526
  • Jean-Pierre Rioux, La mort du lieutenant Péguy (5 septembre 1914), Editions Tallandier, Paris, 2014, 271 pages. Cote : 8°8335

Voir aussi

Sur ce site

Commémoration

Sur Internet