imprimer (nouvelle fenêtre)

Giovanni Battista di Jacopo (1494-1540) dit "Rosso Fiorentino"

Détail du tableau L'éléphant royal du peintre Rosso Fiorentino de la galerie François 1er du palais de Fontaineblea AD77 F°41(2)

Détail de la fresque l'Éléphant royal de Rosso Fiorentino, galerie François Ier du palais de Fontainebleau
(AD77, F° 41/2)

Le personnage

Élève du maniériste Andrea del Sarto, Rosso Fiorentino est l’un des principaux artistes de la première École de Fontainebleau, rassemblés autour du projet de François Ier pour la décoration du château. Leurs œuvres, à la fois inspirées du maniérisme italien, de la manière française et des influences nordiques, montrent un choix iconographique original, empreint de mythologie héroïque, de symboles érotiques et d’allusions au roman courtois.

Son histoire avec la Seine-et-Marne

Rosso Fiorentino est le premier artiste appelé par François Ier à la cour de France, en 1530. Nommé peintre du roi puis chanoine de la Sainte-Chapelle, il se voit confié la décoration du château de Fontainebleau. Il réalise le pavillon de Pomone, le pavillon des Poesles, la galerie basse et surtout la galerie François Ier (1534-1540), son chef-d’œuvre.
Le Primatice et Fiorentino s’efforceront de mener à bien l’ambitieux programme de décoration imaginé par François Ier, et poursuivi par ses successeurs, Henri II et Catherine de Médicis.

Bibliographie

  • Grimaldi-Hierholtz (R.), Fontainebleau. Son palais et la ville , Étrépilly : Les presses du village, 1996.
  • Levêque (J.-J.), L’École de Fontainebleau , Neufchâtel : Ides et Calendes, 1984.
    Beguin (S.), « Fontainebleau (école de) », dans Encyclopaedia Universalis, corpus 9 , p. 667-671.
  • De Nicolo dell’Abate à Nicolas Poussin : aux sources du classicisme. 1550-1650. Exposition 19 novembre 1988-28 février 1989 , Meaux : Musée Bossuet, 1988, 207 p.

Voir aussi

Sur ce site

Figures locales
Les autres artistes liés au château de Fontainebleau :