imprimer (nouvelle fenêtre)

BOURGOING (Pierre Prudent Adolphe de)

1853-1861
« Le préfet de la musique et des écoles de filles »

Pierre Prudent Adolphe de BOURGOING
(19/03/1797 Nevers -27/03/1879 Paris)

Étudiant en droit (1812-1814) ; lieutenant (15/06/1814 et 01/11/1815) ; lieutenant breveté (15/06/1822) dans la Compagnie de Gramont, officier d’ordonnance (1823), capitaine (1824) aux gardes du corps du roi ; garde national à cheval à Paris (30/06/1814) ; officier d’ordonnance du ministre de la Guerre (27/04/1823), du général de la 5° division du 4° corps d’armée en Catalogne (19/04) ; s’illustre en Espagne (cité à l’ordre du jour 24/05 et 03/08/1823) ; capitaine au régiment des Chasseurs des Pyrénées (20/02/1824), admis à la retraite (01/09/1827) ; acquiert le château de Mouron (Mesves-sur-Loire) et transforme les 150 ha du domaine en exploitation modèle ; commandant du bataillon de la garde nationale de la Charité-sur-Loire 58 (1845), qu’il conduit à Paris (24/06/1848) ; s’occupe d’agriculture et d’industrie dans la Nièvre (1850) ; candidat légitimiste à diverses élections (1842-1848), conseiller général de la Nièvre (1848-1853).

Préfet de Seine-et-Marne (nommé 04/11/1853, installé 10/11) ; très préoccupé d’agriculture et d’amélioration de la condition ouvrière, encourage le développement des fours à chaux ; poursuit le développement des voies de communication, de l’assainissement des rues, des corps de sapeurs-pompiers communaux et l’amélioration du matériel (1853-1855) ; réorganise les bureaux et commissions de bienfaisance (1855) ; encourage la création d’écoles de filles (1856) ; développe les chemins de fer, donne le premier coup de pioche, à Moret, des travaux du chemin de fer de Moret à Montargis (05/1858) ; développe les orphéons, ce qui lui vaut une œuvre spéciale de celui de Melun pour son départ ; s’investit dans la vie culturelle, co-fondateur du musée de Melun (1860) ; lance une souscription en faveur des blessés et des familles des militaires tués ou blessés à l’armée d’Italie (27/06/1859) ;

Administrateur de banque ou assurance ; préfet honoraire (20/05/1863), titre dont il avait réclamé la création (1861-1862) ; auteur d’un récit de voyages L’Espagne, souvenirs de 1823 et de 1833 (1834), d’un Mémoire en faveur des travailleurs indigents de la classe agricole, des communes rurales de la France (1844), d’un Appel à tous sur les moyens de procurer du travail aux ouvriers et des secours aux indigents (1846), d’un Rapport sur la création d’école de filles et sur leur éducation (09/1848) et de quelques mémoires sur des questions d’économie politique ; Légion d’Honneur (16/10/1823, officier 15/04/1846, commandeur 03/12/1850) ; sculpture en plâtre par Eugène Godin, à l’hôtel de ville de Melun.

Voir aussi

Sur ce site