imprimer (nouvelle fenêtre)

LA FAYETTE (Oscar Thomas Gilbert du Mottier comte de)

1848
« Le préfet, petit-fils de La Fayette et, président du Conseil général »

Oscar Thomas Gilbert du Mottier comte de LA FAYETTE
(19/08/1815 Paris 1°-26/03/1881 Paris 7°)

Petit-fils de Marie Joseph Paul Roch Gilbert du Mottier marquis de La Fayette (06/09/1757-20/05/1834), général, héros de la guerre d’indépendance américaine, homme politique et grand propriétaire agronome au château de La Grange-Bléneau (Courpalay), et de Marie Adrienne Françoise de Noailles d’Ayen (02/11/1759-24/12/1807) ;

Fils de Georges Louis Gilbert Washington du Mottier marquis de La Fayette (24/12/1779-30/11/1849) filleul de Georges Washington qui l’accueille (1795-1797), entre dans l’armée, cantonné au grade de lieutenant par Napoléon, démissionne et se retire ; conseiller général (11/08/1815-1839) en Seine-et-Marne (Rozay) ; député (Haute-Loire) 12/05/1815 candidat 1820, (Haut-Rhin (1822-1824) candidat 1824, 1827, (Provins) 17/11/1827-1849 candidat 1849, d’opposition ; mêlé aux complots des Carbonari avec son père ; l'accompagne dans son voyage triomphal aux États-Unis ; propriétaire du château de la Grange-Bléneau, où il poursuit l’œuvre agricole de son père ;

Époux (03/08/1848), inconsolable, de Geneviève Nathalie Bureaux de Pusy (03/01/1828-22/03/1850), fille de Joachim Irénée François Bureaux de Pusy, colonel de cavalerie, Légion d’Honneur (officier), chevalier de St-Louis et de l’ordre du mérite de Bade, et de Marie Sophie Tastet ;

Père de Georges Maurice Albert (21/03/1850) qui ne survit pas.

Élève de l’école polytechnique (1833), de l’école d’application de Metz (1835), officier d’artillerie ; lieutenant au 14° régiment (1840), plusieurs campagnes brillantes en Afrique, capitaine (1841-1851 démissionne) ;

Député (Meaux) 01/08/1846-1848 d’opposition,13/05/1849-1851 ; prend part, avec son grand-père, son père et son cousin Adrien Jules de Lasteyrie du Saillant au mouvement des banquets réformistes (1847-1848) ;

Commissaire général de la République en Seine-et-Marne (29/02/1848 cesse ses fonctions entre le 26/04 et le 04/05); se tient à l’écart des affaires sous l’Empire ; admis à la retraite comme chef d’escadron d’artillerie (13/11/1871) ;

Candidat (Meaux) 1868, député 08/02/1871-1875 gauche républicaine, président du groupe (1872) ; sénateur inamovible (13/12/1875 élu 38° par 349 s sur 689 v) ; conseiller général (Meaux) (04/11/1877-1881), président du Conseil général (21/07/1877-1881); aide à la fondation d’une école polonaise ; invité par le général Noyes au nom du président des Etats-Unis à assister à la célébration du centenaire de la reddition de lord Cornwallis à son grand-père à Yorktown (1881), ne peut s’y rendre à cause de la maladie qui va l’emporter ; Légion d’Honneur (1841) ; propriétaire (1846-1881) ; obsèques solennelles à Ste-Clotilde (30/03) avec des représentants du gouvernement, de l’Elysée, du Sénat, du gouvernement américain et de très nombreuses personnalités.

Voir aussi

Sur ce site