imprimer (nouvelle fenêtre)

Martin Fréminet

La Chapelle de la Trinité du Château de Fontainebleau est décorée par Martin Fréminet à partir de 1608.  Carte postale de Fontainebleau, XXe siècle.  (AD77, 2FI10574)

La Chapelle de la Trinité du Château de Fontainebleau est décorée par Martin Fréminet à partir de 1608. Carte postale de Fontainebleau, XXe siècle. (AD77, 2FI10574)

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le personnage

Martin Fréminet est un artiste français dont le père, Médéric Fréminet, est également peintre. D’abord formé par son père, il part ensuite en Italie vers 1587 afin de parfaire son apprentissage. Il se rend à Rome et Venise, puis à Turin où il entre au service du duc de Savoie de 1592 à 1602. En Italie, il découvre l’œuvre de Michel-Ange (qui est sa principale source d’inspiration) et se fait une bonne réputation. À tel point que le roi Henri IV (1553-1610) lui demande de revenir en France pour entrer à son service. Dès 1603, il est nommé peintre et valet de chambre du roi et travaille pour le royaume de France jusqu’à la fin de sa vie. En 1615, Martin Fréminet reçoit le cordon de l’ordre de Saint-Michel, la plus haute distinction qu’un artiste peut obtenir à l’époque.

Son histoire avec la Seine-et-Marne

Vers 1606, Henri IV installe Martin Fréminet au Château de Fontainebleau pour qu’il décore la Chapelle de la Trinité (dont la voûte a été construite en 1605). En 1608, il commence ces travaux de peinture. Cette décoration est considérée comme son plus grand chef d’œuvre. Il est une figure majeure de la seconde École de Fontainebleau avec Ambroise Dubois (1543 – 1614) et Toussaint Dubreuil (1561-1602).

Bibliographie

  • BLANC (Charles), « Martin Fréminet », dans Histoire des peintres de toutes les écoles depuis la renaissance jusqu'a nos jours, n°261, Ed. J. Renouard, Paris.
    Cote : AZ4179
  • LEROY (Eugène Gabriel), « Documents inédits sur les peintres Ambroise Dubois et Martin Fréminet ; notes sur quelques œuvres d'art de l'abbaye du Luys, près Melun », dans Revue des sociétés savantes, T. VI, 1873, p. 327-332.
    Cote : AD77, AZ3907
  • LÉVÊQUE (Jean-Jacques), L’École de Fontainebleau, Neuchâtel : Ed. Ides et Calendes, 1984.
    Cote : AD77, 4[1490
  • LHUILLIER, Biographie du peintre Martin Fréminet, document manuscrit, non-daté.
    Cote : MDZ29

Voir aussi

Sur ce site

Sites et monuments Figures locales
D'autres artistes liés à Fontainebleau :

Sur Internet