imprimer (nouvelle fenêtre)

Les spectacles à Fontainebleau : costumes et accessoires de scènes

Cycle "La Mode, quelle allure !" : conférence donnée par Vincent Droguet le 9 décembre 2014 à l'auditorium des Archives départementales de Seine-et-Marne.

Dépliant de présentation de la conférence de Vincent Droguet

Le conférencier

Vincent Droguet, conservateur général, directeur du patrimoine et des collections du château de Fontainebleau.

La conférence

Les spectacles ont toujours tenu un rôle de premier plan dans la vie de la cour de France. Le château de Fontainebleau, résidence fréquentée avec assiduité par les souverains, fut un haut lieu de l’activité théâtrale et lyrique pendant tout l’Ancien Régime. La salle de spectacles, installée en 1724-1725 au premier étage de l’aile de la Belle Cheminée, servit de cadre à de très nombreuses représentations au cours des règnes de Louis XV et de Louis XVI.

Au sein de la Maison du roi, l’administration des Menus Plaisirs, en charge de l’organisation de ces représentations données devant la famille royale et la cour, recherchait à la fois l’excellence des œuvres jouées et le talent confirmé des acteurs, mais accordait également beaucoup d’importance à la magnificence des décors, des costumes et des accessoires de scène. Le Journal de l’intendant des Menus Plaisirs, Papillon de la Ferté, qui constitue un témoignage irremplaçable, mais aussi les nombreux dessins préparatoires pour les costumes ainsi que les quelques éléments de décor de scène encore existants aident à se faire une idée de l’originalité et du luxe avec lesquels étaient montés les spectacles destinés au théâtre de la cour de France, lors des séjours d’automne à Fontainebleau.
Écouter la conférence sur les spectacles à Fontainebleau
playlist reference

Durée : 1 heure 42 minutes

Télécharger

Conférence au format mp3

Voir aussi

Sur ce site

Sites et monuments

Sur Internet


Attention

Droits

Les conférences sont protégées par le droit de la propriété intellectuelle. Aucune réutilisation ne peut en être faite sans l'accord des conférenciers.