imprimer (nouvelle fenêtre)

Les Chapelles-Bourbon et le manoir Beaumarchais

Plan du cadastre rénové, section A dite de Beaumarchais, 1ère feuille, 1932. On y voit le corps de ferme en U et à l’écart sur sa droite, le manoir de Louis Boucheron. (AD77, 2566W796).

Plan du cadastre rénové, section A dite de Beaumarchais, 1ère feuille, 1932. On y voit le corps de ferme en U et à l’écart sur sa droite, le manoir de Louis Boucheron. (AD77, 2566W796).

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Le hameau de Beaumarchais se situe à environ 1 km au nord du village des Chapelles-Bourbon. Signalé comme fief au XVIe siècle, il passe dans de nombreuses mains sous l’Ancien régime. Une maison seigneuriale, datant probablement du XVIIe siècle, et une ferme y sont construites.

Au XIXe siècle, Jean-Denis Lanjuinais, célèbre juriste et homme politique de l’époque, possède le domaine. À son décès en 1827, son gendre, le baron Auguste de Berthois (1787-1870), officier proche de Napoléon jusqu’à son abdication, en hérite. À la fin des années 1920, le célèbre joaillier Louis Boucheron (1874-1959), fils unique de Frédéric Boucheron (1830-1902), fondateur de la Maison Boucheron en 1858, achète le domaine pour en faire sa résidence de chasse. En 1927, il fait construire une nouvelle demeure dans une zone plus boisée, à l’écart de la route, de la ferme et des anciens fossés en eau.

L’architecte Henri Jacquelin (1872-?), remarqué pour ses nombreuses transformations et modernisations de manoirs dans le Calvados ou dans l’Eure, est chargé de la construction. Inspiré d’architectures normandes des Temps Modernes, le nouveau manoir est représentatif du style « régionaliste ». Des techniques anciennes sont utilisées comme pour les habitats traditionnels et les poutres sont vieillies artificiellement pour donner à la maison un aspect authentique. Toutefois, la demeure est moderne et confortable, dotée du chauffage, de l’électricité et de l’eau.

Achevé en octobre 1928, le manoir de Beaumarchais appartient toujours à des descendants de Louis Boucheron qui proposent, aujourd’hui, un accueil en chambre d’hôtes. En 1995, les façades et les toitures du manoir de Beaumarchais sont inscrites à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques.

Télécharger

Les Monuments font le printemps

Plaquette de présentation du manoir Beaumarchais, Les Monuments font le printemps

Voir aussi

Sur Internet