imprimer (nouvelle fenêtre)

Francesco Primaticcio (1504-1570) dit "Le Primatice"

Détail d'un plafon de la galerie François 1er du palais de Fontaineblea AD77 F°41(2)

Plafond de la galerie François Ier du palais de Fontainebleau, détail (AD77, F° 41/2)

Le personnage

Francesco Primaticcio, dit le Primatice, est à la fois peintre, architecte et sculpteur, formé à l’atelier de Giulio Romano. Créateur aux multiples talents, appelé très jeune par François Ier pour concevoir aux côtés de Rosso Fiorentino la décoration de son palais, le Primatice passe l’essentiel de sa carrière au service des rois de France, de François Ier à Charles IX. Son œuvre, comme celle des autres maîtres de l’École de Fontainebleau s’inspire du maniérisme italien, de la manière française et des influences nordiques.

Son histoire avec la Seine-et-Marne

Le Primatice travaille un temps aux côtés de Rosso Fiorentino, puis à la mort de ce dernier, il prend la suite du projet de décoration de Fontainebleau. Artiste polyvalent, il est nommé surintendant des Bâtiments du roi par François Ier. Le courant de « la première École de Fontainebleau » prend fin à sa mort en 1570.

Bibliographie

  • Veron-Denis (Danièle), « Primatice (1504-1570) et les peintres de Fontainebleau), dans Les samedis de l’histoire 1999-2000 , « Des siècles et des hommes », compte-rendu des conférences du cycle de 1999-2000, Conseil général de Seine-et-Marne, p. 54 à 66.
  • Frommel (Sabine), Bardati (Flamina), Primatice architecte , Paris ; Éditions Picard, 2010.
  • Grimaldi-Hierholtz (R.), Fontainebleau. Son palais et la ville , Étrépilly : Les presses du village, 1996.
  • De Nicolo dell’Abate à Nicolas Poussin : aux sources du classicisme. 1550-1650 . Exposition 19 novembre 1988-28 février 1989, Meaux : Musée Bossuet, 1988, 207 p.
  • Levêque (J.-J.), L’École de Fontainebleau , Neufchâtel : Ides et Calendes, 1984. Beguin (S.), « Fontainebleau (école de) », dans Encyclopaedia Universalis , corpus 9, p. 667-671.

Voir aussi

Sur ce site