imprimer (nouvelle fenêtre)

La princesse de Clèves (1678)

FiguresLocales_ChateauClèves

Les ruines du château de Coulommiers

Le personnage

Personnage imaginaire, inventé en 1678 par Madame de La Fayette (1634-1693), la princesse de Clèves, qui a donné son nom au roman du même nom, est une jeune fille de 15 ans qui vit à la cour du roi Henri II en 1559. Après s’être mariée au prince de Clèves, elle tombe amoureuse du duc de Nemours mais renonce à son amour par crainte de ne plus en être aimée un jour.
Cet ouvrage inaugure en France les romans d’analyse psychologique. Il connaît un succès considérable en son temps et de nombreux auteurs s’en inspirent par la suite, tant en littérature qu’en musique ou au cinéma.

Son histoire avec la Seine-et-Marne

Deux scènes capitales du roman se passent au château de Coulommiers, monument remarquable construit dès 1613 par Salomon de Brosse (auteur par ailleurs du château du Luxembourg à Paris, devenu le siège du Sénat), à la demande de Catherine de Gonzague. Il était si beau et fantastique qu’on l’appelait à l'époque le « château des fées ». Malheureusement détruit au XVIIIe siècle, il n’en reste que les pavillons des gardes et quelques ruines dans l’actuel jardin des Capucins.

Bibliographie

  • Rambaud (Isabelle), La Princesse de Clèves et son château, Étrépilly : Presses du Village, 2006, 157 p.

Voir aussi

Sur ce site