imprimer (nouvelle fenêtre)

LAGARDE (Joseph Jean), baron

1801-1810
« Le préfet de la vaccine »

Joseph Jean LAGARDE, baron
(11/05/1755 Narbonne St-Paul -10/06/1839 Paris 2°)

    Avocat (1776) au Parlement de Flandres ; à Douai ; substitut du procureur du roi, conseiller à la maîtrise des Eaux et Forêts à Lille (1786-1787) ; avocat au Parlement de Flandre (1776), conseiller au bailliage de Lille (1788), député de l’ordre des avocats à l’assemblée bailliagère ; secrétaire général du département du Nord (1790-1792 publie son compte de gestion, 10/1792), professeur de droit français (1791-10/1792) à l’université de Douai ; secrétaire général du Directoire (06/11/1795) puis secrétaire général adjoint du Consulat (11/11/1799) ;

    Préfet de Seine-et-Marne (28/10/1801-11/11/1810, suspendu), installé 11/11/1801 ; favorise la création des écoles secondaires et de la société d’Agriculture de Melun, dont il est le premier président ; encourage la propagation de la vaccine, multiplie les instituteurs, réprime la mendicité, mène une vie publique très active ;

    Élu (26/02/1804, grand collège) pour le Sénat conservateur ;

    Propriétaire d’une usine près du pont de Souppes-sur-Loing, accusé d’avoir employé tous les fonds (près de 100.000 F) fournis pour la réparation du pont à des travaux d’aménagement du Loing, pour faciliter le fonctionnement de son usine ; de même, propriétaire d’une imprimerie à Paris, accusé d’y passer autant de temps qu’à Melun (06/01/1810) ; signalé à Paris pour vendre son aciérie et son imprimerie, d’après Fouché déconsidéré (19/05/1810) ;

    Retourne comme avocat à Dunkerque, Paris (1814), Versailles (1823) ; se présente au duc de Berry comme victime de Napoléon (1815 ; membre de la Chambre des garanties pour la caisse hypothécaire de Paris (1824-1836) ; électeur du Nord (1803 ; Légion d’Honneur (14/06/1804) ;

    Baron de l'Empire (09/01/1810) ; admis (1786) au collège des Philalèthes de Lille, secrétaire ; auteur de Mémoire historique, politique et commercial sur le port de Dunkerque (1814), l’Instruction générale aux maires (1808), de l’Instruction sur la conscription (1809), divers mémoires de jurisprudence, collabore au Répertoire universel de Jurisprudence.

Voir aussi

Sur ce site