imprimer (nouvelle fenêtre)

Grisy-Suisnes et son parc

Plan cadastral de Suisnes, le canal de la maison Sainctot au sud et les ruisseaux du jardin anglais du château seigneurial au nord, 1840. (AD 77, 4P37/576)

Plan cadastral de Suisnes, le canal de la maison Sainctot au sud et les ruisseaux du jardin anglais du château seigneurial au nord, 1840.
(AD 77, 4P37/576)
Cliquez pour agrandir l'image

À Suisnes, deux domaines forment depuis 1856 un unique parc.

La maison Sainctot est construite au milieu du XVIIe siècle pour Nicolas Sainctot, maître d’hôtel du roi. Voisine du château seigneurial, elle comprend plusieurs bâtiments et un jardin anglais doté d’un canal. De 1799 à 1809, le navigateur Louis-Antoine de Bougainville s’y installe avec sa famille. En 1851, le baron de Noirmont achète la propriété.

Le château de la seigneurie de Suisnes est attesté dès 1542. Il comprend une chapelle, des communs, un pigeonnier et une ferme. Un jardin régulier y est aménagé en 1709, remplacé par un jardin à l’anglaise dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle. En 1856, la famille de Noirmont rachète le domaine pour agrandir celui de la maison Sainctot. Elle décide la démolition du château, effective en 1899.

Le parc constitué par le rassemblement des deux domaines est réaménagé, notamment par le paysagiste Henri Duchêne à la fin du XIXe siècle. En 1941, la maison Sainctot est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Après des années de dégradation, le parc est actuellement (2013) en cours de restauration.

Télécharger

Les Monuments font le printemps

Le château de Suisnes et son parc, plaquette de présentation, Les Monuments font le printemps


En saVoir plus

Sur Internet

Voir aussi

Sur ce site

Figures locales

  • Christophe Cochet (1777-1819)
    Jardinier en chef de l’amiral Bougainville et fondateur d’une longue lignée de pépiniéristes-rosiéristes à Grisy-Suisnes

Archives en ligne