imprimer (nouvelle fenêtre)

Georges d'Esparbès (1863-1944)

Georges d'Esparbès (1863-1944)

Le personnage

Portrait de Georges d'Esparbès (1863-1944)

Portrait de Georges d'Esparbès,

écrivain et conservateur du château de Fontainebleau

(AD77, 6Fi633)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Thomas Auguste Esparbés dit Georges d’Esparbès est un écrivain populaire français de la fin du XIXᵉ siècle et du début XXᵉ siècle. Fils d'un ancien militaire, et d'abord dessinateur, il se tourne vite vers la littérature. Il fréquente Le Chat Noir et le groupe des Hirsutes. Il entre, en 1888, comme feuilletoniste au Gil Blas auquel il fournit des nouvelles d’inspiration militaire, surtout consacrées au Premier Empire exaltant l’héroïsme du soldat français. Poète et romancier, chantre de l’épopée napoléonienne, il devient ainsi l'historiographe des guerres de l'Ancien régime et de l'époque impériale, essayant de placer l'épopée française à la portée du peuple. En 1904, il est nommé conservateur du Château de Fontainebleau et y demeure jusqu’en 1930.

Plusieurs de ses œuvres sont portées à l'écran : La Légende de l’Aigle en 1911 par Victorin Jasset et Émile Chautard ou Les Demi-solde, adapté plusieurs fois, d'abord en 1922 par Bernard-Deschamps et Julien Duvivier sous le titre L'Agonie des aigles, puis en 1933 par Roger Richebé sur un scénario de Marcel Pagnol avec Pierre Renoir. Il fréquente volontiers le Val Changis, demeure d’Edouard Dujardin. Habitué du Café Mallet il y retrouve Albert Bray, André Rouveyre, André Billy, Pierre Mac Orlan Clément Ballen de Guzman avec qui il plante le nouveau vignoble de Montmartre. Il quitte son palais, à l’heure de la retraite, escorté de ses amis et de bellifontains qui l’attendent à la grille du château.

Bibliographie

  • Lettre de Georges d'Esparbès à un ami l'invitant à Fontainebleau pour assister au tournage d'un film sur les "demi-soldes" napoléoniens, dans la cour des Adieux. 30 juin 1920.
    Cote : J669
  • Fonds Ballen de guzman "Arrivée du Roi d’Espagne et du Président de la République au Palais de Fontainebleau le 8 mai 1913 pour assister au déjeuner servi dans la galerie Henri II". Carte postale grand format ("Carte Excelsior") [post. à 1913]
    Cote : 242 J 3-3