imprimer (nouvelle fenêtre)

Georges Courteline (1858-1929)

Portrait de Georges Courteline par le photographe Henri Manuel Carte postale, début du XXe siècle. (AD 77, 2FI8717)

Portrait de Georges Courteline par le photographe Henri Manuel Carte postale, début du XXe siècle. (AD 77, 2FI8717)

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le personnage

Georges Courteline, de son vrai nom Georges Moinaux, est un écrivain et dramaturge français. Originaire de Tours, il grandit à Paris. Son père, Jules Moinaux, est auteur de vaudevilles et journaliste. Après avoir échoué au baccalauréat, Georges Courteline se rapproche de la « bohème » parisienne et fréquente des artistes et des poètes. Pendant quinze ans, il travaille au ministère de l’Intérieur, au service des cultes, tout en écrivant de courts récits comiques populaires (c’est là qu’il prend le pseudonyme de Courteline). En 1891, la pièce Lidoire est son premier grand succès. Après cela, plusieurs de ses récits sont adaptés en pièces de théâtre. En 1899, il est décoré de la Légion d’honneur, puis, six ans plus tard, il entre à la Comédie Française. En 1926, trois ans avant sa mort, il est élu à l’Académie Goncourt.

Son histoire avec la Seine-et-Marne

En 1870, lorsque la guerre franco-prussienne éclate, son père s’engage dans la Garde Nationale et l'inscrit au collège de Meaux (ancien couvent des Ursulines – aujourd’hui Lycée Henri Moissan). Georges Courteline y est pensionnaire pendant cinq ans, de 1871 à 1876. C’est là qu’il prend goût à l’écriture grâce à son professeur de français. Il rédige des récits et des poèmes, dont certains sont publiés dans des journaux locaux tels que La Feuille de Provins. Il y remporte également des prix de narration et de récitation. D’ailleurs, la rue du Lycée Henri Moissan de Meaux porte aujourd’hui le nom de Georges Courteline.

Bibliographie

  • BORNECQUE (Pierre), « Courteline au collège de Meaux : la vie d’un pensionnaire il y a un siècle », dans Histoire pour tous, n°138, octobre 1971, p. 365-372.
    Cote : 8 AZ 237
  • COURTELINE (Georges), note complémentaire autographe d'explication sur sa production poétique, s.d.
    Cote : 913F1-1
  • COURTELINE (Georges), poème autographe "Chanson d'Hiver", rédigé au Collège de Meaux, 1875, publié dans la Feuille de Provins du 31 décembre 1876.
    Cote : 913F1-2
  • COURTELINE (Georges), poème autographe "Chanson d'Été", rédigé au Collège de Meaux, 1875.
    Cote : 913F1-3
  • LEBERT (Fernand), Courteline élève au collège de Meaux, Meaux : éditions Léon Bellé, 1913.
    Cote : AZ 756

Voir aussi

Sur ce site

Sur Internet

  • Comenius
    Page réalisée par des élèves du projet Comenius consacrée à l’histoire du collège de Meaux (actuel lycée Henri Moissan)