imprimer (nouvelle fenêtre)

Fontenay-Trésigny et le château royal du Vivier

Le Château royal du Vivier est construit au Moyen Âge, aux abords d’un étang poissonneux auquel il doit son nom. Carte postale de Fontenay-Trésigny, XXe siècle. (AD77, 2FI3276).

Le Château royal du Vivier est construit au Moyen Âge, aux abords d’un étang poissonneux auquel il doit son nom. Carte postale de Fontenay-Trésigny, XXe siècle. (AD77, 2FI3276).

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le Château royal du Vivier est édifié au Moyen Âge. Il tire son nom de l’étang poissonneux qui le jouxte (l’étang du grand moulin). Il appartient d’abord aux seigneurs de Garlande avant d’être octroyé à Charles de Valois (1270-1325) au XIIIe siècle, et ainsi entrer dans le domaine royal. Les souverains français successifs s’y rendent fréquemment et lui apportent des modifications. Ainsi, au XIVe siècle, il est agrandit et une chapelle y est ajoutée (celle-ci renferme alors une relique de la Sainte Croix). C’est le roi Charles VI (1368-1422) qui y est le plus attaché. Il y réside régulièrement à partir de 1380, puis de façon permanente de 1392 à sa mort.

En 1791, le Château du Vivier est vendu en tant que bien national et transformé en dépendances agricoles. Entre 1854 et 1940, il appartient aux vicomtes de Perthuis. En 1996, il est classé monument historique. Depuis 2006, la propriété est principalement un lieu de séminaires, de réceptions et de tournages. Du château original, il ne reste aujourd’hui que des ruines, parmi lesquelles on reconnait le donjon, la tourelle d'escalier, trois tours circulaires et les murs de la chapelle.

Voir aussi

Sur ce site

Sur Internet