imprimer (nouvelle fenêtre)

Le patrimoine industriel en Seine-et-Marne

Photographie couleur de l'usine de Noisiel, sur un paysage verdoyant.

L'usine Menier à Noisiel, de nos jours.
(Cliché : Conseil Départemental de Seine-et-Marne)

En 2006, à l’occasion de l’inventaire du patrimoine industriel du département, 162 sites industriels ont été identifiés en Seine-et-Marne. Celle-ci s’affirme en Île-de-France comme le département où se sont implantés autant de moulins, de brasseries et de sucreries que de grandes usines, comme celle de Menier à Noisiel, de Leroy à Saint-Fargeau-Ponthierry ou de Schneider à Champagne-sur-Seine.

La vallée de la Seine est particulièrement riche en vestiges industriels témoins d’une activité variée, extraction, métallurgie, menuiserie, production de céramique, agroalimentaire ou papeterie. La taille du département, les multiples atouts naturels (nombreux fleuves et rivières, diversité des sols) et l’arrivée du chemin de fer dès 1849 sur la rive gauche de la Seine sont des facteurs déterminants pour expliquer cette implantation industrielle variée.

Depuis 2006, le Conseil départemental procède à l’inventaire précis et à l’étude de ce patrimoine contemporain.

Voir aussi

Sur ce site

Portraits

    Sur Internet

    • Site Internet du patrimoine industriel français
      Le site du Comité d'information et de liaison pour l'archéologie, l'étude et la mise en valeur du patrimoine industriel (C.I.L.A.C.), association nationale pour l'étude et la défense du patrimoine industriel