imprimer (nouvelle fenêtre)

Nemours et son duché

Nemours_AD775Fi304

Vue de Nemours, estampe
(AD77, 5 Fi 304)

La région de Nemours est peuplée dès le Paléolithique supérieur par des tribus magdaléniennes de chasseurs-cueilleurs. Durant le haut Moyen Âge , une petite agglomération se développe, regroupée autour de l’église dédiée à saint Pierre, dépendante de la capitale du Gâtinais Château-Landon. C’est au XIIe siècle que la ville médiévale prend son essor autour du château construit sur la rive gauche du Loing par le seigneur Orson, vassal de Louis VI (1084-1137).
Suite aux ravages de la Guerre de Cent Ans, la fondation du duché de Nemours en 1404 donne un nouvel élan économique à la ville grâce à l’installation de foires, de commerces, ainsi que de nombreuses infrastructures (prieuré-cure de l’ordre de Saint-Augustin, Hôtel-Dieu, maladrerie…). Se succéderont à la tête du duché de Nemours, notamment, Jacques d’Armagnac, Louis Mallet, Philippe de Savoie (dont le fils est le héros de La Princesse de Clèves), ou encore Philippe d’Orléans.
Au XVIIIe siècle, Nemours est une importante cité administrative pour le pouvoir royal. Après la fin du duché en 1790, lors du partage de la France en départements, Napoléon retire à la ville, en 1800, son titre de capitale du Gâtinais français au profit de Fontainebleau. Nemours devient alors chef-lieu de canton.
Cité empreinte d’histoire, Nemours accueille depuis 1981 le musée départemental de Préhistoire d’Île-de-France, dans un bâtiment de l’architecte Roland Simounet (1927-1996), inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.