imprimer (nouvelle fenêtre)

Les différentes pratiques de la pêche au cours de l'histoire

Conférence donnée le 22 janvier 2008 par Léopold Sarteau à l'auditorium des Archives départementales de Seine-et-Marne.

Rendez-vous du Mardi, Au fil de l'eau

Le conférencier

Léopold Sarteau est Président de la Fédération de pêche de Seine-et-Marne, et Administrateur de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie.

La conférence

L’homme a d’abord pratiqué la pêche en attrapant, à la main, les poissons avant d’inventer des instruments permettant leur capture.

L’évolution de la pratique de la pêche a toujours suivi celle des techniques humaines et la maîtrise de nouveaux matériaux. Depuis la préhistoire et les premiers hameçons en bois effilé, les pêcheurs ont utilisé les nouvelles matières premières mises à leur disposition : os, ivoire, bronze, fer, acier forgé et aujourd’hui produits de synthèse (carbone).
Au fil des siècles, les pêcheurs ont également appris à tresser des pièges à partir de l’osier, puis à confectionner des filets en fibres naturelles (lin, lianes, chanvre). Aujourd’hui, le nylon et ses dérivés les ont remplacées. Le poisson a également évolué. Sans nul doute en termes d’espèces, en fonction des changements climatiques et de leur nécessaire adaptation, mais aussi en matière de prudence et de méfiance. Si le pêcheur utilisait aujourd’hui les équipements de l’Antiquité, voire même des siècles récents, il ne prendrait rien ou presque !
Pour nos civilisations industrielles occidentales, la pêche en eau douce est essentiellement une pratique de loisir, où les poissons pris sont le plus souvent remis à l’eau avec précaution. L’art de la pêche, de nécessité alimentaire, est devenu un plaisir intellectuel et sportif : tromper le poisson !

Voyage à travers un passé proche ou lointain au cœur des plus anciennes civilisations, l’histoire de la pêche et de ses techniques rejoint toujours celles des hommes et de leur époque.

Voir aussi

Sur ce site

Spécificités seine-et-marnaises

Attention

Droits

Les conférences sont protégées par le droit de la propriété intellectuelle. Aucune réutilisation ne peut en être faite sans l'accord des conférenciers.