imprimer (nouvelle fenêtre)

BOBY de la CHAPELLE (Etienne François Marie)

1830-1832
« Le préfet seine-et-marnais »

Étienne François Marie BOBY de la CHAPELLE
(03/10/1786 Melun St-Aspais-10/01/1867 Provins)

Fils de Louis René Boby de la Chapelle (07/02/1743-28/08/1840 Provins), directeur des fermes (-av 1781), directeur de la régie générale des aides de Melun (1781-1788), procureur général et spécial du régisseur des recettes des droits (04/10/1781), chef de division à la Comptabilité nationale, propriétaire à Provins (1809-1840), administrateur secrétaire des hospices (1814-1817) ; et de Marie Catherine Lévesque de Moricourt (-21/01/1800), veuve de Marie Léon Charles de Séjourné ; époux (22/02/1808 Provins) de Julie Aurélie Simon (19/07/1791 Provins-11/10/1835 Provins), fille de Jacques Germain Simon (31/07/1753 Provins St-Ayoul-23/07/1839 Provins), avocat (1780), notaire royal (22/03/1780), président du district (26/11/1792-1795) ; conseiller général (Provins) 18/07/1811-1839, président (1821), membre du Conseil des Cinq-Cents (15/04/1798) du Corps Législatif (25/12/1799-1804), élu cand (1804, 1811), député (08/05/1815) ; juge ; riche propriétaire ; membre de la liste de notabilité nationale (15/11/1801), l’un des 600 (1803), 550 (1810) plus imposés de Seine-et-Marne ; et d’Adélaïde Bardin (15/03/1758 Provins Ste-Croix-) ; sœur de Germain Vincent Simon (03/12/1785 Provins Ste-Croix-16/01/1848 Provins) notaire (1817-1836), sous-préfet de Provins (02/09/1830-14/03/1839) ; conseiller municipal (1830) conseiller général (11/08/1839-1848), député (22/01-09/07/1842) riche propriétaire, revenus évalués à 60.000 F (1830-1839).


Père de dix enfants dont :

  • Louise Annette (03/03/1809 Provins-), épouse (17/04/1826 Provins) d’Antoine Guillaume Hippolyte Picquet (06/10/1803-), négociant rue des Suisses (Marais) à Paris ; fils de Charles Picquet, géographe du roi (1826) et de Marie Charlotte de Gasset ;
  • Alphonse Charles Boby de la Chapelle (11/10/1812 Provins-14/06/1893 Saint-Servan 35) [F 1 b I 156/28] secrétaire particulier de son père préfet en Mayenne (1832-1836?), conseiller de préfecture (02/11-12/1838) puis secrétaire général (26/12/1838-1841) du Finistère ; sous-préfet de Châteaulin (07/07/1841-1846), Dinan (15/03/1846-01/1847), Saumur (10/01/1847-02/1848 révoqué, 11/11/1848-1851) ; préfet de Vendée (16/09/1851-1862), Aveyron (22/01/1862-1863), Haute-Vienne (23/07/1863-1868), Finistère (12/03/1868-1869), honoraire (08/11/1869), pension de 6.000 F à compter du 23/11/1869 (27/02/1870) Légion d’Honneur (L 0263038) ; époux (av1841) de Louise Joséphine Marie Boullé (1823-), fille du baron Germain Joseph Marie Boullé (05/12/1786 Pontivy 53-13/03/1875 Saint-Servan 35), auditeur au Conseil d’État (01/08/1810),sous-préfet de Vannes (14/01/1811-07/12/1814, 27/03-07/1815) ; préfet de la Vienne (12/08/1830), Tarn-et-Garonne (30/03/1833), Aude (21/09/1834), Finistère (21/10/1836-1848), retraite ; propriétaire du château du Boscq (Saint-Servan) ;
  • Clémence-Emélie (04/07/1819 Provins-01/05/1901 Provins), épouse (04/11/1839 Provins) de Charles François Henry Simon de la Mortière (28/08/1809 Versailles 78-20/04/1891 Provins), capitaine adjudant-major (1835) au 7° chasseurs à cheval, général de brigade, Légion d’Honneur (av1839, commandeur, L 2524048), commandeur de l’ordre de Pie IX, médaillé de l’ordre de la valeur militaire de Sardaigne ; fils de Jean Baptiste Charles Simon (1770 Versailles 78-16/09/1856 Provins) chevalier de la Mortière, maréchal des camps en retraite, Légion d’Honneur (commandeur), et de Marie Anne Eulalie Cadié ;
  • Édouard Ernest (22/02/1823 Provins-), vérificateur des domaines à Médéa (1861), inspecteur de l’enregistrement et des domaines à Alger Légion d’Honneur (L 0263039), époux (24/08/1861 Provins contrat 22/08 Mollereaux Provins) de Marie Hubertine Agathe Persin (23/05/1841 Provins-), fille d’Eugène Adolphe Persin (16/10/1811 Provins-02/11/1869 Provins), avocat (1841-1869), avoué (1841), propriétaire (1861-1869) à Provins, et (11/06/1839 Chierry 02) de Hubertine Sarrazin (16/08/1820 Chierry 02-28/03/1899 Provins), propriétaire (1899) ;
  • Eugène Auguste Boby de la Chapelle (08/08/1824 Provins-16/08/1870), capitaine (1855), lieutenant colonel au régiment des dragons de l’Impératrice, mort à Gravelotte 57 des suites des blessures reçues à la tête de la fameuse charge.

    Inspecteur des chemins vicinaux de l’arrondissement de Provins (1812-av1817) ; adjoint provisoire (07/1814), adjoint (1815, 1817-1830) de Provins, destitué par Louis XVIII pour ses opinions libérales ; chef de l’opposition (1822-1824) ;

    Préfet de Seine-et-Marne (23/08/1830-12/04/1832) sur recommandation du général La Fayette ;

    Préfet de la Mayenne (27/11/1832-1836) ; maître des requêtes au Conseil d’Etat en service extraordinaire (09/12/1832-18/04/1848) ; préfet d’Ille-et-Vilaine (09/07/1836-1837), Lot (23/07/1837-1847), Tarn-et-Garonne (04/01/1847-1848) ; pension de 2 667 F à compter du 18/03 (04/12/1848 confirmée 08/08/1849) ;

    Conseiller général (Provins) 20/08/1848-1867 ; membre du conseil départemental de l’instruction publique ; candidat aux Législatives (1848) ; membre de la société d’archéologie de Seine-et-Marne, de la société d’agriculture de Provins ; électeur de Seine-et-Marne (1818) ; propriétaire à Provins (1808-1848), Légion d’Honneur (officier 31/03/1846).

Voir aussi

Sur ce site