imprimer (nouvelle fenêtre)

Constant Coquelin (1841-1909)

statue de Coquelin, par A. Mercier, en avril 1911 AD 77 2 Fi 11433

Statue de Constant Coquelin (AD77, 2 Fi 11433)

Le personnage

Comédien à succès et sociétaire de la Comédie française, Constant Coquelin est emporté en pleine gloire par une embolie foudroyante en 1909. De nombreux hommages de ses pairs lui sont rendus lors de ses funérailles : « (…) les poètes ont allongé près de lui dans le cercueil plus d’un personnage de rêve qu’ils viennent de renoncer à faire exister » (Edmond Rostand, en 1909, lors de l’oraison funèbre de Coquelin).

Son histoire avec la Seine-et-Marne

Constant Coquelin choisit l’ancienne abbaye de Pont-aux-Dames à Couilly pour fonder une maison de retraite des artistes dramatiques. Il repose dans le parc de ce domaine.
En 1911, la ville inaugure un monument en son honneur (créé par Mercié), le représentant dans le costume de Scapin, l’un de ses rôles.

Bibliographie

  • « Inauguration d’une statue de Coquelin à Pont-aux-Dames », dans Brie et Gâtinais, 1911.
  • Husson (G.), « Coquelin aîné et Pont-aux-Dames », dans Brie et Gâtinais, 1909.

Voir aussi

Sur Internet