imprimer (nouvelle fenêtre)

2004 : le musée de l'École de Barbizon devient départemental

Image de l'auberge Ganne couverte de lierre au soleil situé à Barbizon

L'auberge Ganne, musée départemental de l'École de Barbizon.

La date

En 1995, le musée de l’auberge Ganne, fondé par Pierre-Léon Gauthier en 1930, devient le musée municipal de l’École de Barbizon. En 2004, c’est le Département qui prend en charge la gestion de l’établissement Installé dans l’ancienne auberge Ganne où résidaient les peintres de passage à Barbizon, et dans l’atelier de Théodore Rousseau, le musée relate le passage des artistes-paysagistes venus travailler en forêt de Fontainebleau de 1830 à 1875. Plusieurs de leurs œuvres peintes ou sculptées sont exposées, notamment L’intérieur de la Bergerie par Charles Jacque ou Peintre dans la Forêt de Fontainebleau de Jules Coignet.

Repère artistique : l’École de Barbizon

À l’origine du mouvement paysagiste il existe un lieu, l’auberge Ganne dans le village de Barbizon. Au cours du XIXe siècle, s’y côtoient ou s’y succèdent près d’une soixantaine d’artistes français et étrangers, dont les plus célèbres sont Jean-François Millet et Théodore Rousseau. Fontainebleau et les villages qui l’entourent sont les sources d’inspiration de ces peintres-paysagistes libérés des contraintes de l’atelier. L’ouvrage du critique d’art écossais David Croal-Thomson The Barbizon School of Painters, publié en 1890, serait à l’origine de l’appelation « école de Barbizon », inspiré très probablement par celle d’« école de Fontainebleau » qui évoque le rassemblement d’artistes autour du Primatice pour la décoration du château de François Ier. La notion d’école pour les peintres de Barbizon semble toutefois inappropriée car les artistes associés à ce terme ont des styles très différents.

Voir aussi

Sur ce site

Spécificités 77

Sur Internet

  • Site Internet du Musée des peintres de Barbizon
    À Barbizon, l'ancienne auberge du couple Ganne, qui accueillit les artistes à partir de 1830, a été aménagée en musée. Elle présente le travail de nombreux peintres venus en forêt de Fontainebleau.