imprimer (nouvelle fenêtre)

1946 : Inauguration au sud de Fontainebleau d'une stèle commémorative à la mémoire de Georges Mandel

DatesClés_FontainebleauMorts_FRAD077_2FI3194

La stèle en mémoire des disparus de Fontainebleau durant la Seconde Guerre mondiale. (AD77, 2 Fi 3194)

La date

Au sud de Fontainebleau, une stèle est placée sur le lieu même de la mort de Georges Mandel, assassiné par la Milice le 7 juillet 1944. Georges Bidault (résistant et homme politique, successeur de Jean Moulin en 1943 à la présidence du Conseil national de la Résistance), le fils de Winston Churchill et Léon Blum, dernier compagnon de captivité de Georges Mandel, assistent à la cérémonie d’inauguration.

Repère biographique : Georges Mandel (1885-1944)

De son vrai nom Louis-Georges Rothschild, Georges Mandel (1885-1944), est un homme politique français très engagé dans la Résistance pendant l’Occupation allemande. Déjà chef de cabinet du président Georges Clemenceau pendant la Première Guerre mondiale, il est ministre de l’Intérieur du gouvernement de Paul Reynaud avant l’arrivée de Pétain en 1940.
Défavorable à l’Armistice et à l’Occupation, il est arrêté sur l’ordre de Pétain en 1941. Incarcéré à Buchenwald, où se trouve déjà Léon Blum, il est finalement livré à la Milice française en juillet 1944 et abattu dans la forêt de Fontainebleau, en riposte à l’assassinat du ministre français de la propagande Philippe Henriot.

Voir aussi

Sur ce site

Figures locales

  • La Seine-et-Marne résistante

Action éducative