imprimer (nouvelle fenêtre)

1914 : le début de l'exode en Seine-et-Marne

Dtesclés_Exode1914_FRAD077_2FI9769

L'exode de la population en 1914. Carte postale (AD77, 2 Fi 9769)

La date

Le 6 septembre 1914, la première bataille de la Marne est engagée. Certains villages seine-et-marnais sont au cœur des affrontements, comme Villeroy, Monthyon et Chambry. Le défilé des troupes anglaises ou françaises devient courant dans les rues des villages. Lorsqu’il s’agit des troupes allemandes, les francs-tireurs les prennent pour cible et tirent à vue. En représailles, les soldats allemands font des otages raflés dans les villages, qu’ils fusillent ou envoient en camps de prisonniers en Allemagne.
Apeurée, la population du nord de la Seine-et-Marne décide de fuir les villages occupés et grossit les rangs des émigrés belges et les Français du nord et de l’est, déjà sur les routes depuis plusieurs jours.

Repère chronologique : la première bataille de la Marne

La première bataille de la Marne se déroule du 6 au 12 septembre 1914. Les troupes franco-anglaises déjouent le plan « Schlieffen » des Allemands qui prévoyait l’invasion de la France en six semaines en enveloppant les armées franco-anglaises de Paris par l’ouest, pour ensuite se rendre en Russie.
Finalement, les généraux allemands décident de concentrer les troupes des Vosges jusqu’à la Brie. L’offensive franco-britannique se concentre alors le long de la Marne, entre Nanteuil-le-Haudouin et Meaux.
Les soldats français et anglais repoussent l’invasion allemande grâce à l’envoi en urgence de renforts de la garnison de Paris, certains transportés grâce aux taxis parisiens réquisitionnés par le Général Gallieni.

Voir aussi

Sur ce site

Galerie des trésors

Action éducative

Commémoration