imprimer (nouvelle fenêtre)

1835-1836 : Les peintres Théodore Rousseau et Jean-François Millet s'installent à Barbizon

Affiche "Les Charmettes" (AD77, 17 Fi 459)

Affiche "Les Charmettes" (AD77, 17 Fi 459)

La date

C’est à Barbizon, devenu en quelques années le « foyer » de la nouvelle école paysagiste française, que Jean-François Millet épouse Catherine Lemaire en 1835 et installe définitivement son atelier après une épidémie de choléra à Paris. Dès lors, son œuvre s’inspire largement des paysages et de la vie rurale locale.

En 1836, après avoir séjourné à Chailly-en-Bière, Théodore Rousseau s’installe aussi à Barbizon, où il loue une petite maison et une grange pour y installer son atelier. Il y reste jusqu’à la fin de sa vie, en 1867.

L’auberge Ganne, où de nombreux peintres ont séjourné, accueille aujourd’hui un musée départemental, de même que l’atelier de Théodore Rousseau, tous deux situés dans la Grand’Rue de Barbizon.
Des expositions temporaires y sont régulièrement organisées.

Repère biographique : Jean-François Millet (1814-1875) et Théodore Rousseau (1812-1867)

La vie et l'oeuvre de Jean-François Millet (1814-1875) et de Théodore Rousseau (1812-1867).

Voir aussi

Sur ce site

Spécificités 77

Lieux emblématiques

Sur Internet