imprimer (nouvelle fenêtre)

1796 : L'Affaire du courrier de Lyon

DatesClés_VertStDenis_FRAD077_2FI8400

Vert-Saint-Denis. Carte postale (AD77, 2 Fi 8400)

La date

Le 8 floréal de l’an IV révolutionnaire (27 avril 1796), cinq cavaliers attaquent la malle postale de Paris-Lyon, près de Vert-Saint-Denis et volent 80 000 livres en monnaie et 7 millions sous forme d’assignats, destinés aux armées d’Italie. Les deux postillons sont assassinés.

Une enquête est menée et six suspects sont appréhendés, notamment un certain M. Lesurques, dont la responsabilité dans cette affaire ne peut être affirmée pleinement. Le procès à rebondissements passionne le « Tout-Paris ». Bien qu'innocenté par un des autres condamnées, Hugues Nicolas Joseph Lesurques (1763-1796) est finalement condamné à la peine capitale avec les autres accusés, clamant son innocence jusqu’à la fin, face au peloton d’exécution. L'arrestation en 1798 de son sosie Duboscq et son exécution en 1801 convainquent l'opinion publique de l'erreur judiciaire.

L’affaire du courrier de Lyon a donné lieu à la création d’un arrêté en décembre 1868 concernant le bénéfice du doute et la réhabilitation des condamnés finalement reconnus innocents après leur mort, ce dont n’a pu bénéficier Lesurques malgré toutes les procédures menées par sa famille.

Voir aussi

Sur ce site

Conférences

Sur Internet