imprimer (nouvelle fenêtre)

1792 : La Terreur sévit à Meaux

Robespierre, estampe.
(AD77, 6 Fi 476)

La date

En août 1792 paraît une loi condamnant les prêtres et les évêques à l’emprisonnement s’ils ne prêtent pas serment à la Constitution civile du clergé (loi du 26 décembre 1790).
Le climat de tensions anticléricales instauré par le régime de Robespierre est à son paroxysme en septembre. Les prisonniers non assermentés de Paris sont alors massacrés, ceux de la prison de Meaux également, à coup de sabre.

Repère chronologique : la Terreur

La Terreur est le nom employé pour désigner deux périodes de la Révolution française aux cours desquelles un pouvoir d’exception régente le pays par la force et la répression : de la destitution des pouvoirs de Louis XVI le 10 août 1792 à la proclamation de la République le 21 septembre 1792 pour la première période. La seconde se situe entre le 2 juin 1793, jour de l’élimination des députés girondins, et l’arrestation de l’instigateur de ces périodes, Robespierre, le 27 juillet 1794.

Voir aussi

Sur ce site

Dates clés

Sur Internet